aide-soignante en ehpad
Le métier d'aide-soignante en EHPAD

Découvrez le métier passionnant de l'aide-soignante en EHPAD !

Le rôle vital de l'aide-soignante pour le bien-être en EHPAD

131 votes : 4.4
​​
SOMMAIRE
  Qui peut devenir aide-soignante en EHPAD ?  Quelles sont les formations et diplômes pour devenir aide-soignante en EHPAD ?
 
L'aide-soignante en EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) est une profession essentielle dans le secteur de la santé. Ces professionnels dévoués sont souvent les premiers contacts à interagir avec les résidents, fournissant des soins quotidiens et un soutien émotionnel avec une sympathie dans les tâches. Leur rôle va bien au-delà de la simple assistance physique, ils sont les yeux et les oreilles de l'équipe médicale, observant et signalant tout changement dans l'état de santé ou le comportement des résidents. En outre, ils jouent un rôle crucial dans la promotion de l'autonomie des résidents, tout en veillant à leur sécurité et à leur confort. Le travail de l'aide-soignante en EHPAD est donc indispensable à la qualité de vie des personnes âgées dépendantes.
 
aide-soignante ehpad
​​

L'importance du métier d'aide-soignante au sein d'un EHPAD

L'aide-soignante en EHPAD est une professionnelle de santé qui assure les besoins physiques et émotionnels des résidents. En collaboration avec l'infirmier et sous sa responsabilité, elle dispense des soins de prévention, de maintien, de relation et d'éducation à la santé. Elle joue un rôle majeur dans l'accueil des familles et des résidents. Ses missions comprennent la stimulation de l'autonomie du patient, l'assistance aux résidents lors du lever et du coucher, l'aide à la toilette et à l'esthétique. Elle travaille avec les infirmières et les médecins pour surveiller l'état de santé des résidents. De plus, elle accompagne les résidents dans les soins d'hygiène et de confort, aide à l'installation et la mobilisation des résidents, et dispense des soins préventifs.

Un soutien vital pour les professionnels de santé

L'aide-soignante joue un rôle crucial dans la garantie de la qualité des soins. Par ses observations et son suivi quotidien, elle peut détecter des changements subtils dans l'état de santé des patients qui pourraient autrement passer des inaperçus. Cela permet d'intervenir rapidement en cas de problème, ce qui peut améliorer les résultats des soins et même sauver des vies.

Répondre aux besoins d'une population vieillissante

Avec le vieillissement de la population, la demande pour les services de soins à long terme, comme ceux fournis par les EHPAD, est en augmentation. Les aides-soignantes sont essentielles pour répondre à cette demande croissante. Elles fournissent des soins quotidiens indispensables et contribuent à maintenir la qualité de vie des personnes âgées.

Favoriser l'humanité dans les soins

L'aide-soignante apporte une dimension humaine essentielle aux soins de santé. Par sa proximité avec les patients et son rôle de soutien émotionnel, elle contribue à créer un environnement de soins chaleureux et bienveillant. Cela peut avoir un impact significatif sur le bien-être des patients et leur satisfaction envers les soins reçus.

​​

Quel est le salaire d'une aide-soignante en EHPAD ?

Le salaire de l'aide-soignante en hôpital public 

Dans le cadre de la fonction publique hospitalière, la rémunération des aides-soignants est définie par une grille indicaire basée sur leur classe et leur ancienneté. Un aide-soignant de classe normale en début de carrière peut espérer gagner environ 1 726,61 € brut mensuellement, tandis qu'à l'échelon 11, c'est-à-dire en fin de carrière, ce montant peut atteindre 2 483,22 € brut par mois. Pour un aide-soignant de classe supérieure, le salaire initial à l'échelon 1 est d'environ 1 910,91 €, et il peut monter jusqu'à 2 691,77 € à l'échelon 11. 

Le salaire d'une aide-soignante dans le secteur privé en EHPAD 

Dans le domaine privé, la rémunération des aides-soignants peut varier selon plusieurs critères tels que l'expérience professionnelle et le lieu d'intervention. En règle générale, un aide-soignant en début de carrière pourrait percevoir environ 1 795 € brut chaque mois, tandis qu'à l'issue de sa carrière, ce revenu peut s'élever jusqu'à 2 436 € brut mensuels. Par ailleurs, les aides-soignants du secteur privé ont la possibilité de recevoir des premiers, bénéficier d'avantages sociaux et d'autres bénéfices en nature.​

Le salaire d'une aide-soignante de nuit

Les aides-soignants qui assurent des services de nuit reçoivent souvent des compensations financières spécifiques pour ces horaires nocturnes, en plus de leur rémunération habituelle. Typiquement, l'indemnité additionnelle accordée pour chaque heure travaillée entre 6h et 21h est plutôt modeste, généralement autour de 0,17 € par heure. Un supplément pour travail intensif de 0,80 € peut également être appliqué. Ces compensations sont incluses dans le calcul de la pension de retraite supplémentaire de la fonction publique. De plus, certains établissements peuvent offrir des primes de sujétion pour contrebalancer les contraintes et les risques associés au travail de nuit.​


Source : www.caminteresse.fr

​​

Quelles sont les différentes missions de l'aide-soignante en EHPAD ?

mission aide-soignante ehpad

Le métier d'aide-soignante en EHPAD joue un rôle essentiel dans le soutien et l'accompagnement des personnes âgées, assumant une variété de missions allant de l'assistance dans les activités quotidiennes à la réalisation de soins et à la surveillance de l'état de santé des résidents.

Fournir des soins de base et d'hygiène

Responsable des soins d'hygiène et de confort

L'aide-soignante assiste les résidents dans leur toilette quotidienne, qu'elle soit partielle ou complète. Cela peut inclure le bain, la douche, le lavage des mains et du visage, le brossage des dents, le rasage, le nettoyage des oreilles et le changement de vêtements.

L'aide-soignante aide également à maintenir le confort du bien-être des résidents en veillant à ce que leur literie soit propre et confortable. Elle peut changer les draps et les couvertures, aérer la chambre et s'assurer que l'environnement du résident est propre et agréable.

Aide à l'alimentation

L'aide à l'alimentation est une mission essentielle du métier de l'aide-soignante en EHPAD. Cette mission englobe plusieurs aspects, notamment la préparation des repas et l'assistance pendant les repas. L'aide-soignante veille à ce que les repas soient nutritifs, appétissants et adaptés aux besoins alimentaires spécifiques des résidents. Durant les repas, elle assiste les résidents en les aidant à s'installer temporairement, servir leur nourriture et les aidant à manger si nécessaire.

Pour certains résidents qui ont des difficultés à manger seuls, l'aide-soignante peut les nourrir directement. De plus, elle a le devoir de surveiller l'apport alimentaire des résidents, veillant à ce qu'ils mangent suffisamment et signalant toute perte d'appétit ou tout changement dans les habitudes alimentaires aux membres du personnel médical

Enfin, l'hydratation fait également partie de cette mission. L'aide-soignante s'assure que les résidents boivent suffisamment tout au long de la journée pour éviter la déshydratation.

Prévention des infections

Une autre partie importante de cette mission est la prévention des infections comme les escarres. L'aide-soignante doit suivre des procédures strictes de contrôle des infections, comme le lavage régulier des mains, le port de gants et d'équipements de protection individuelle lors de la manipulation des déchets ou des matières corporelles. L'aide-soignante doit aussi maintenir la propreté dans les espaces de vie (les chambres, les espaces communs, l'entretien du matériel) et l'utilisation de désinfections pour nettoyer les surfaces.

Un rôle d'écoute

Un soutien émotionnel

L'aide-soignante en EHPAD joue un rôle clé dans le soutien émotionnel des résidents, grâce à sa proximité dans la vie quotidienne des résidents. Elle offre une écoute empathique, aidant à comprendre et à exprimer leurs préoccupations, peurs et espoirs. Sa présence constante, empreinte de bien-être et de réconfort, contribue à atténuer la solitude et l'isolement. Par ailleurs, elle aide les résidents à gérer leurs émotions, notamment lorsqu'ils éprouvent des difficultés dues à leur âge, leur santé ou leur situation. En travaillant avec les proches des résidents et l'équipe soignante, l'aide-soignante partage des informations sur l'état émotionnel du résident, coordonne les soins et contribue à créer un environnement de soutien.

Une compréhension des besoins

L'aide-soignante en EHPAD se doit d'avoir une connaissance approfondie et une écoute des besoins des résidents. Elle doit être capable de comprendre leurs besoins médicaux, mais aussi leurs besoins émotionnels et sociaux. 

Pour cela, l'aide-soignante en EHPAD doit :

  • Évaluer les besoins de chaque résident, en tenant compte de son âge, de sa santé, de ses capacités et de ses préférences.
  • Surveiller de près l'état de santé des résidents et signaler tout changement à l'équipe médicale.
  • Encourager l'interaction sociale, en aidant les résidents à participer aux activités et en favorisant les relations entre résidents.
 

Un rôle d'accompagnement

La stimulation auprès des résidents

La stimulation des résidents est une partie importante de la mission d'une aide-soignante en EHPAD. Cela comprend à la fois la stimulation physique et mentale.

La stimulation physique peut impliquer d'aider les résidents à faire de l'exercice, que ce soit par le biais de la physiothérapie ou simplement en les incitant à rester actifs dans la mesure du possible. Cela peut aider à maintenir leur mobilité, prévenir l'atrophie musculaire et favoriser leur bien-être général.

La stimulation mentale, quant à elle, peut prendre de nombreuses formes. L'aide-soignante peut encourager les résidents à participer à des activités récréatives et sociales, comme des jeux, du bricolage, de la musique ou des discussions en groupe. Ces activités peuvent aider à prévenir l'isolement social et à maintenir les capacités cognitives des résidents.

Une assistance physique

L'assistance physique est un aspect crucial du rôle d'une aide-soignante en EHPAD. Les résidents de ces établissements sont souvent en grande dépendance physique et ont besoin d'aide pour accomplir les activités quotidiennes.

L'aide-soignante aide les résidents à se lever, à s'habiller, à se déplacer et à manger. Elle peut également aider au transfert des résidents, par exemple de leur lit à une chaise ou d'une chambre à une autre. Cela peut impliquer l'utilisation d'aides techniques comme des lèves-personnes ou des fauteuils roulants.

​​

Qui peut devenir aide-soignante en EHPAD ?

devenir aide-soignante ehpad

Pour exercer le métier d'aide-soignante en EHPAD, plusieurs qualités et compétences sont requises.

Les qualités d'une aide-soignante en EHPAD

Un métier tourné vers l'humain

Une aide-soignante en EHPAD doit posséder des qualités humaines telles que l'empathie pour comprendre les sentiments et les besoins des résidents, et la patience pour travailler en ehpad avec des personnes âgées souvent fragiles. Une communication efficace est essentielle pour interagir avec les résidents, leurs familles et le reste de l'équipe médicale, nécessitant un bon sens du relationnel, y comprenant une écoute active et une gestion constructive des conflits.

Le travail en EHPAD peut être émotionnellement difficile, nécessitant de l'aide-soignante, une résistance émotionnelle pour prendre soin des personnes en fin de vie tout en gérant ses propres sentiments. Le respect des résidents en tant qu'individus uniques est également essentiel. De plus, l'aide-soignante doit avoir un esprit d'équipe solide pour collaborer efficacement avec ses collègues et soutenir l'équipe de soins.

Être doté d'une force physique et psychologique

L'aide-soignante en EHPAD doit posséder une force physique et psychologique pour mener à bien ses tâches.

La force physique est nécessaire pour aider les résidents dans leurs activités quotidiennes comme le lever, l'habillage, les déplacements, et parfois le port des résidents. Cette exigence physique peut être intense et nécessiter une bonne condition physique.

D'un autre côté, la force psychologique est tout aussi importante. L'aide-soignante est souvent confrontée à des situations émotionnellement difficiles, comme la maladie, la détresse des résidents ou même la fin de vie. Elle doit donc être capable de gérer le stress, l'épuisement émotionnel et maintenir une attitude empathique et patiente face à ces défis.

De plus, la force psychologique aide l'aide-soignante à instaurer une relation privilégiée avec le résident, ce qui est crucial pour fournir des soins personnalisés et respectueux.

Les différentes compétences d'une aide-soignante en EHPAD

Les compétences techniques

L'aide-soignante en EHPAD assure l'hygiène et le confort des résidents, les aidant dans leurs activités quotidiennes comme la toilette, l'habillement, l'alimentation et la mobilité. Elle effectue des tâches médicales de base, comme changer les pansements et prendre les signes vitaux. Elle doit maîtriser les protocoles médicaux et sanitaires, y compris la prévention des infections, la manipulation sécuritaire des médicaments et l'utilisation adéquate des équipements médicaux. En cas d'urgence, elle doit être capable de réagir rapidement et efficacement, y compris effectuer les premiers secours et utiliser les équipements d'urgence.

Les compétences interpersonnelles

Une aide-soignante en EHPAD doit posséder des compétences clés en communication, nécessaire pour interagir efficacement avec les résidents, leurs familles et l'équipe médicale. Cela implique une écoute active, la capacité à expliquer de manière claire les informations médicales, ainsi qu'à exprimer empathie et réconfort.

Enfin, elle doit être capable de travailler en équipe, car elle fait partie d'un ensemble de professionnels de santé comprenant infirmières, médecins et thérapeutes. La collaboration, le partage d'informations et le soutien mutuel sont donc essentiels dans son rôle.

​​

Quelles sont les formations et diplômes pour devenir aide-soignante en EHPAD ?

Les études pour devenir aide-soignante en EHPAD

Pour exercer en tant qu'aide-soignante en EHPAD, une formation d'aide-soignant est indispensable.

Cette formation est accessible à toute personne âgée de 17 ans et plus, qu'elle ait ou non un diplôme préalable. Cette formation est adaptée aussi bien pour ceux qui viennent tout juste de commencer leur parcours éducatif que pour ceux qui souhaitent se reconvertir professionnellement, y compris les employés actuels et les demandeurs d'emploi.

Il est également possible de devenir aide-soignante en EHPAD par la voie de la Validation des Acquis de l'Expérience (VAE). Ce processus permet à des personnes ayant une expérience professionnelle significative dans le domaine des soins d'obtenir le DEAS sans passer par la formation classique.

Quel est le diplôme pour être aide-soignante en EHPAD ?

Pour exercer en tant qu'aide-soignante en EHPAD, le Diplôme d'État d'Aide-Soignant (DEAS) est indispensable. Ce diplôme s'obtient généralement à l'issue d'une formation de 12 mois dans un Institut de Formation d'Aide-Soignant (IFAS)

Si vous aspirez à devenir aide-soignante en EHPAD, vous devez avant tout obtenir votre DEAS (Diplôme d'État d'Aide Soignant). L'admission à l'IFAS est une étape déterminante dans ce parcours. La réussite de cette admission dépend de la présentation d'un dossier de candidature solide et de la performance lors de l'entretien oral avec le jury, d'où l'importance d'une préparation approfondie. Les places pour cette formation sont limitées et la demande est forte, ce qui fait qu'il y a souvent plus de candidats que de places disponibles. Il est donc essentiel de prendre au sérieux sa préparation pour à l'IFAS. Des ressources de formation, comme les cours d'enseignement à distance de l'école EFM Santé & Social, peuvent être d'une grande aide pour cette préparation.

Retour haut de page