formation aide-soignant
Formation en IFAS

Comment devenir aide-soignante ? Découvrez la formation d'aide-soignant

Se former pour devenir aide-soignant ou aide-soignante

171 votes : 4.2
​​
 
Pour devenir aide-soignante ou aide-soignant, il faut suivre une formation auprès d’un établissement agréé - comme les IFAS - et valider le DEAS (Diplôme d’État d’Aide-Soignant). Si certaines qualités personnelles sont attendues pour exercer le métier d’aide-soignante – patience, organisation, écoute d’autrui, esprit d’équipe, vocation pour le métier, entre autres – la formation va permettre d’acquérir les compétences techniques en regroupant des modules de cours théoriques et des stages pratiques. La mise en situation professionnelle de la future aide-soignante, primordiale, occupe une bonne place dans les formations proposées par les IFAS.
 
Récapitulatif de la formation aide-soignante
Inscription à partir de 17 ans 
Niveau aucun diplôme exigé
Sélection sur dossier et entretien avec le jury
Durée 1 540 heures
Lieu en IFAS : Institut de Formation d'Aide-Soignant
Diplôme  DEAS : Diplôme d'État Aide-Soignant de niveau IV
Prix à partir de 6 200 € - aides au financement possibles
​​

Comment se passe une formation d’aide-soignant ?

 
La formation d’aide-soignant s’adresse à toute personne de plus de 17 ans, sans condition de diplôme, qu’elle soit issue de la formation initiale ou de la formation continue. Il est donc possible pour une personne salariée ou pour un demandeur d’emploi ayant un projet de reconversion professionnelle, de s’orienter vers le métier d’aide-soignant si vous avez toujours eu envie de vous consacrer aux autres et que votre motivation est bien réelle.
La demande pour le recrutement des aides-soignants permet d’être assuré d’avoir toujours du travail et de pouvoir évoluer, avec l’expérience, vers d’autres métiers passionnants du secteur médico-social.
 
 

Réussir les épreuves d’admission en IFAS

 
Depuis 2019, l’entrée en école d’aide-soignant ne se fait plus par voie de concours avec des épreuves de préadmission et d’admission.
L’arrêté du 12 avril 2021 établit que le candidat devra fournir un dossier de candidature puis passer un entretien avec un jury pour être admis ou non dans un IFAS.
Le dossier, puis l’entretien, sont destinés à évoluer précisément les aptitudes du candidat pour l’exercice du métier ainsi que ses connaissances sur la profession. Cet entretien permet aussi d’évaluer son degré de motivation.
La sélection pour intégrer une école d’aide-soignant est drastique et chaque IFAS va privilégier l’admission des élèves qui ont constitué un dossier solide et qui ont déjà un intérêt et des connaissances sur le métier d’aide-soignante. Les candidats qui répondent également aux questions orales avec un certain professionnalisme et savent déjà se montrer convaincants et motivés, ont toutes les chances d’être admis.
Lors des entretiens de sélection, on vous informera sur le résultat des épreuves d’entrée. Généralement, les IFAS publient sur leur site internet les résultats de la sélection.
 
Les postulants sélectionnés pourront ensuite faire leur rentrée en IFAS, en septembre ou en janvier selon celles pour laquelle ils ont candidaté, et selon les écoles qui ne proposent pas toutes deux rentrées par an.
 
cours théorique aide soignant
 

Pour les candidats en apprentissage

 
Lorsqu’ils ont trouvé un employeur et signé un contrat d’apprentissage avec celui-ci après un entretien d’évaluation candidat/employeur, les apprentis pourront, sous certaines conditions, être admis directement en formation (voir l’article 10 de l’Arrêté du 12 avril 2021).
 

Passerelles et équivalences

 
Pour les candidats issus d’un métier du secteur médico-social souhaitant s’inscrire à la formation d’aide-soignant, des dispenses de cours peuvent être mises en place comme passerelle ou équivalences. Il faut alors se rapprocher de l’IFAS pour vérifier quels seront les cours obligatoires et les modules dont seront dispensés en fonction du métier actuel et du diplôme obtenu. La formation pour devenir aide-soignant sera ainsi partielle en IFAS.

 

Quels sont les objectifs de la formation ?

 
Qu’elle travaille dans un service d’un hôpital public, dans une clinique privée, dans une maison de retraite ou dans un centre de rééducation, l’aide-soignante joue un rôle clé au sein de son équipe.
Elle travaille en collaboration avec toute une équipe pluridisciplinaire et c’est souvent elle qui est au premier plan avec le patient et ses proches.
La formation d’aide-soignante, indispensable pour l’exercice de cette fonction, va aborder toutes les compétences techniques et l’approche humaine nécessaire à l’exercice de ses missions quotidiennes. Le savoir-faire et le savoir être seront acquis en apprenant :
  • Comment accompagner le patient au quotidien – activités quotidiennes et sociales – en observant rigoureusement la continuité de son projet de vie ;
  • Comment agir au mieux, tout en restant dans son domaine de compétences, pour aider dans le soin personnalisé à la personne ;
  • Participer au but commun de prévention des risques et dans les réflexions cliniques interprofessionnelles en lien avec les divers états de santé d’un patient et les réponses à apporter dans le respect de la déontologie médicale.
 
Les objectifs de la formation visent plus précisément à acquérir certains automatismes du métier, comme :
  • Apporter les soins et le confort aux patients,
  • Savoir appréhender l’état de santé d’un patient, par l’observation et la mesure de certains critères ;
  • Assister l’infirmier ou l’infirmière pendant les soins ;
  • Assurer la bonne collecte et transmission des informations ;
  • Accompagnement du patient et de son entourage proche ;
  • Faire les lits et assurer un bon état de propreté général dans l’environnement proche du patient ;
  • S’occuper de l’entretien de l’équipement (exemple : stérilisation, nettoyage, des matériels de soin) et connaître toutes les règles d’hygiène
  • S’occuper des stagiaires lorsqu’ils sont envoyés dans le service en formation ;
  • Savoir travailler en collaboration avec l’équipe pluridisciplinaire.
formation aide soignante
 

Quelle est la durée de la formation ?

 
La formation dure un peu moins d’un an. Le nombre d’heures se situe à 1 540 heures réparties sur 44 semaines.
Les étudiants ont droit à 3 semaines de congés s’ils font leur rentrée en septembre, et 4 semaines s’ils intègrent l’école en début d’année civile.
Ce quota d’heures comprend une formation théorique basée sur 5 blocs de compétences que le candidat devra valider et une formation pratique qui s’intéresse à l’enseignement clinique et permet de mettre le candidat en situation professionnelle.
La formation pratique se répartit en 3 stages de 5 semaines, auxquels s’ajoute un stage de 7 semaines qui sert à consolider le projet professionnel du candidat, étape très importante pour aider le candidat dans sa démarche de recherche d’emploi après son DE.
​​

Organisation de la formation en école d’aide-soignant

 
La plupart des écoles formant au métier d’Aide-Soignant sont des IFAS (Institut de Formation des Aides-Soignants) mais il peut également y avoir d’autres établissements selon le cas de chaque candidat, comme les IFPS (Instituts de Formation des Professions de Santé), les Greta ou les services de formation des hôpitaux publics (AP-HP), le CFA notamment pour les formations en contrat d’apprentissage…
La formation d’aide-soignante est strictement encadrée. Les textes de références qui réglementent la formation sont notamment :
- l’Arrêté du 7 avril 2020 concernant plus précisément les modalités d’admission en IFAS et conduisant aux diplômes : DEAS et DEAP (respectivement, pour les aides-soignants et pour les auxiliaires de puériculture) ;
- L’Arrêté du 10 juin 2021 spécifique au DEAS et aux modalités de fonctionnement des instituts de formation paramédicaux ainsi que les annexes de l’arrêté (annexes 1 à 7), les trois premières étant des référentiels (activités, certification, formation), l’annexe 4 détaillant la notion de portfolio et les trois dernières annexes correspondant aux équivalences, validation des acquis et allègements de formation.
 

Les rentrées en IFAS

 
Les rentrées en IFAS ou école d’aide-soignant ont lieu généralement au mois de septembre, à la suite des sélections d’entrée qui se sont déroulées au printemps précédent.
Certains instituts de formation ont les capacités d’organiser une 2ᵉ rentrée en début d’année, entre janvier et mars. Les sélections se font alors entre les mois de septembre et de décembre précédents.
Il faut donc se renseigner suffisamment en amont de chaque rentrée (avril-mai pour le dépôt des dossiers d’inscription pour une rentrée en septembre, et septembre-octobre pour une inscription pour la rentrée de janvier) pour savoir quand postuler et anticiper une formation préparatoire pour obtenir sa sélection en IFAS. De même, il est nécessaire de se tenir informer auprès des instituts auxquelles on souhaite s’inscrire pour savoir s’il y aura bien une rentrée en janvier ou non.
 
 

La formation aide-soignante

 
La formation d’aide-soignante combine 770 h de cours théoriques et de dispositifs d’accompagnement et de 770 h de stages professionnels ou formation clinique découpées en 4 périodes totalisant 22 semaines de stages. Ainsi, les 10 modules à valider pour obtenir son DEAS sont enseignés pour le référentiel de formation, mais les stages dont certaines modalités sont imposées comptent également pour devenir aide-soignant diplômé.
 
formation aide soignante en IFAS
 

Les modules de la formation aide-soignante

 
Le référentiel de certification selon l’arrêté du 10 juin 2020 prévoit d’évaluer les étudiants sur 5 blocs, organisés en modules, dix au total.
  1. Bloc 1 : Accompagnement et soins de la personne dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale. Il comprend 2 compétences définies dans ces modules :
    1. Module 1 de 147 h qui reprend l’intitulé du bloc et qui est spécifique à la formation d’aide-soignant
    2. Module 2 de 21 h pour repérer et prévenir les situations à risques, aussi spécifique à la formation aide-soignante.
  2. Bloc 2 : Évaluation de l'état clinique et mise en œuvre de soins adaptés en collaboration avec l’équipe médicale. Ce bloc est l’un des plus importants avec 3 modules à valider, dont les 2 premiers sont spécifiques à cette formation :
    1. Le module 3, 77 h pour évaluer l’état clinique d’une personne
    2. Le module 4, 182 h pour mettre en œuvre de soins adaptés, les évaluer et les réajuster.
    3. Le module 5, 35 h pour apprendre l’accompagnement de la mobilité de la personne aidée.
  3. Bloc 3 : Information et accompagnement des personnes et de leur entourage, des professionnels et des apprenants. 2 modules sont à valider pour ce bloc :
    1. 70 h de formation pour le module 6 : apprendre la relation et la communication avec les personnes et leur entourage
    2. 21 h de cours pour le module 7 : accompagner les personnes en formation et savoir communiquer avec les pairs
  4. Bloc 4 : Entretien de l'environnement immédiat de la personne et des matériels liés aux activités en tenant compte du lieu et des situations d'intervention. Ce bloc correspond au module 8 : 35 h pour connaître comment entretenir les locaux, le matériel et comment prévenir les risques associés.
  5. Bloc 5 : Travail en équipe pluriprofessionnelle et traitement des informations liées aux activités de soins, à la qualité/gestion des risques. Les 2 derniers modules pour ce bloc sont :
    1. Module 9 : 35 h pour le traitement des informations
    2. Module 10 : 70h pour le travail en équipe pluriprofessionnelle, qualité et gestion des risques
cours pour former aide soignant
 
À ces 693 h de cours théoriques est ajouté un dispositif d’accompagnement des apprenants avec un accompagnement pédagogique individualisé (API) de 35 h réparti sur les 3 premiers mois de formations, 7 h de suivi pédagogiques et 35 h de TPG, travaux personnels guidés, dispatchés tout au long de la formation.
 

Les stages de la formation aide-soignante

 
Il est prévu également une formation en milieu professionnel avant l’obtention du DEAS de 770 H sous la forme de 4 stages : 3 de 5 semaines et le dernier de 7 semaines en continu, en fin de formation. Ils ont pour but d’approfondir les compétences de l’aide-soignant pour les missions suivantes :
  • Accompagner la personne dans les activités de sa vie quotidienne et sociale dans le respect de son projet de vie
  • Collaborer aux projets de soins personnalisés dans son champ de compétences
  • Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel dans différents contextes
  • Explorer ou consolider le projet professionnel et le renforcement des compétences de l'apprenant afin de valider l'ensemble des blocs de compétences.
 
Il y a certaines obligations à respecter dans le choix des stages, notamment :
  • Prévoir un stage auprès d’un public en situation de handicap (handicap moteur ou psychique) ;
  • Effectuer un stage obligatoire auprès d’un public de personnes âgées ;
  • Effectuer un stage avec expérience d’horaires décalés (expérience d’un travail de nuit, expérience d’un travail le week-end) ;
  • Un référent stage est désigné (cadre de service santé).
formation aide soignant encadree
​​

Le diplôme d’état d’aide-soignant : DEAS

 
Le DEAS (Diplôme d’État d’Aide-Soignant) est remis au candidat en fin de cursus scolaire par le Directeur Régional de l’Économie, de l’Emploi, du Travail et des Solidarités.
La sélection des candidats admis se fait par le jury sur la base de la validation des modules. Les évaluations se font au fur et à mesure de la formation et peuvent être effectuées de différentes manières, mais doivent être conformes à ce qui est stipulé par l’Arrêté du 10 juin 2021.
En fonction de cet Arrêté, l’évaluation pourra dont se faire par l’examen de la rédaction d’un écrit, une étude de cas, des devoirs sur table, la réalisation d’un projet, une évaluation de compétences pendant la période de stages ou une évaluation sur la pratique d’un cas simulé.
 
aide soignant diplome
 

Quel est le niveau du DEAS ?

 
Le DEAS est un diplôme d’État de niveau 4 depuis 2021 (auparavant, il était de niveau 3). Il valide les compétences du candidat à exercer le métier d’aide-soignant répertorié RNCP 35830 (Registre National des Certifications Professionnelles).
Son diplôme en poche, un aide-soignant pour choisir de travailler dans le privé en postulant aux offres d’emploi correspondant à son nouveau statut et son expérience professionnelle.
Pour un candidat qui souhaite travailler au sein d’un hôpital public, il pourra postuler pour obtenir un poste de fonctionnaire de la catégorie B (FPH – Fonction Publique Hospitalière). Toutefois, il est également possible d’être recruté à un poste d’aide-soignant dans la fonction publique territoriale (FPT) ou encore pour la fonction publique d’État (FPE).
Quel que soit le cas de figure, vous devrez passer un concours d’entrée et présenter votre diplôme d’Aide-Soignant au moment de votre inscription à ce concours. Le candidat a pareillement la possibilité de se présenter à plusieurs concours pour mettre toutes les chances de son côté d’obtenir un emploi dans la fonction publique plus rapidement.
 
La formation d'aide-soignant permet ainsi, après un programme très complet, de sortir diplômé pour pouvoir exercer son nouveau métier d’aide-soignante.
Mais avant d’en arriver là, il faut concentrer ses efforts sur l’entrée dans un des IFAS préparant cette formation et pour cela, se préparer avec beaucoup de sérieux pour présenter un dossier de candidature convaincant, mais aussi pour faire ressortir toute la motivation pour l’exercice de ce métier. La préparation avec un centre de formation n’est donc pas superflue. Au contraire, elle apporte au candidat de bonnes connaissances de bases sur sa future fonction et l’aide à préparer et argumenter son dossier d’inscription et à s’entraîner à l’entretien décisif avec le jury qui permettra de valider l’admission en IFAS.
 
Retour haut de page